Download ''baleines et phoques ; biologie et écologie'' by Pierre Fontaine PDF

By Pierre Fontaine

ISBN-10: 1435698053

ISBN-13: 9781435698055

ISBN-10: 289544076X

ISBN-13: 9782895440765

Show description

Read or Download ''baleines et phoques ; biologie et écologie'' PDF

Similar french_1 books

Poup#es, chiffons Cie

Une nouvelle tendance de dcoration très en trend actuellement. Prsentation d’une trentaine de poupes et autres petits objets en tissu pour son intrieur. Une poupe du matin, un oiseau sur sa branche, une journey Eiffel inattendue, un cœur ou une toile, une fourchette et un couteau pour faire « comme si »… Un univers tout en douceur et en dlicatesse à dcouvrir et à raliser…

Autoformation et aide au diagnostic en hématologie avec le logiciel ADH

Cet outil multim? dia d'autoformation a ? t? r? alis? `l’aide d’un logiciel de base de donn? es pour faciliter l. a. recherche d'informations multicrit? re. Le livre permet une session rapide des maladies sous forme de fiches cliniques et biologiques. Le logiciel ADH, `travers cette recherche multicrit?

Le Petit Guide illustre de la Formule 1

Юмористический «гид» по автогонкам Формула-1 с иллюстрациями знаменитого автогоночного карикатуриста Жан-Луи Фишмана

Extra info for ''baleines et phoques ; biologie et écologie''

Sample text

C’est peut-être dû au fait qu’ils vivent dans des eaux encombrées par les glaces pendant une bonne partie de l’année. Le cou pratiquement inexistant de la plupart des cétacés limite les mouvements de la tête et l’empêche de ballotter lors de déplacements rapides dans l’eau. Cela leur permet donc d’économiser leur énergie pendant la nage. Les vertèbres thoraciques (de 9 à 18 selon les espèces) supportent les côtes. Celles-ci n’y sont fixées que par un point d’attache pour la plupart, sauf les 4 ou 5 premières, ce qui leur donne une très grande mobilité.

La pression hydrostatique augmente d’une atmosphère (1 kg/cm2) tous les dix mètres. Si un grand volume d’air se trouvait dans la cage thoracique, il se comprimerait de plus en plus tout au long de la descente, diminuant donc sans cesse de volume. La cage thoracique subirait alors des contraintes mécaniques difficiles à supporter. Il est donc avantageux pour les mammifères marins d’avoir des poumons relativement petits. Dans le cas des cétacés, ils sont placés plus dorsalement dans la cage thoracique que chez les mammifères terrestres, et le diaphragme, ce muscle tendineux qui les sépare de la cavité abdominale, est très oblique.

Il faudra, en effet, oxyder cet acide lactique, qui est un poison pour le muscle, et le transformer en CO2 pour l’éliminer. Cette métabolisation de l’acide lactique s’effectue pendant les respirations qui suivent l’apnée. On comprend pourquoi une baleine est obligée de s’hyperventiler entre les périodes de plongée. On comprend aussi pourquoi le nombre de respirations suivant une apnée sera d’autant plus grand que la plongée a été longue : il faut qu’elle élimine sa dette d’oxygène et qu’elle en refasse provision!

Download PDF sample

Rated 4.69 of 5 – based on 30 votes