Download Aspects of Topology: In Memory of Hugh Dowker 1912-1982 by I. M. James, E. H. Kronheimer PDF

By I. M. James, E. H. Kronheimer

ISBN-10: 0521278155

ISBN-13: 9780521278157

Eighteen in particular commissioned essays honor Hugh Bowker, the special Canadian topologist and canopy various parts together with common topology, algebraic topology and comparable topics similar to knot idea and graph concept.

Show description

Read Online or Download Aspects of Topology: In Memory of Hugh Dowker 1912-1982 PDF

Similar mathematics_1 books

Pi und Co.: Kaleidoskop der Mathematik (German Edition)

Mathematik ist eine vielseitige und lebendige Wissenschaft. Von den großen Themen wie Zahlen, Unendlichkeiten, Dimensionen und Wahrscheinlichkeiten spannen die Autoren einen Bogen zu den aktuellen mathematischen Anwendungen in der Logistik, der Finanzwelt, der Kryptographie, der Medizin und anderen Gebieten.

Additional resources for Aspects of Topology: In Memory of Hugh Dowker 1912-1982

Sample text

La taille de l’échantillon pourrait donc être plus importante afin de diminuer le risque d’erreur matérielle pour cet élément. 2) Le contrôle interne de l’entreprise. Si le contrôle interne est jugé fiable au moment de l’application des procédés de sondage, le vérificateur peut réduire la portée des procédés de corroboration ou le niveau de confiance à leur accorder. Dans ce dernier cas, il réduit du même coup la taille de l’échantillon. 3) Le risque alpha et le risque bêta. Comme c’est le cas pour les sondages de contrôle, plus ces risques sont élevés, plus la taille de l’échantillon devient importante.

Il peut toutefois être réduit à un niveau négligeable lorsque le sondage est organisé et exécuté avec soin par un personnel de vérification compétent et bien encadré. C. Le risque lié aux autres procédés Il s’agit du risque que les procédés de soutien n’aient pas permis de détecter une erreur. Les procédés de soutien, comme les procédés d’examen analytique et la vérification globale des soldes, peuvent réduire ce risque – qui tient principalement à la nature et à la qualité des éléments probants – sans toutefois l’éliminer.

La méthode aléatoire n’exclut pas cette possibilité, car au moment du prélèvement selon la taille de l’unité, chaque unité prélevée est remise dans la population pour le prélèvement suivant. C’est ce que l’on appelle communément un échantillon avec remise. 2. La méthode systématique Pour appliquer la méthode systématique fondée sur la probabilité de prélèvement selon la taille monétaire de l’unité, le vérificateur doit : − connaître la valeur monétaire de la population (dans l’exemple précédent, 69 229 $) ; − calculer un intervalle fixe en divisant la valeur monétaire de la population (dans notre exemple, 69 229 $) par le nombre désiré d’unités de l’échantillon (ici 8) ; on obtient 8 654 $ ; − choisir un nombre aléatoire entre 1 et l’intervalle calculé, ici 8 654 $ (dans la table de nombres aléatoires, tableau II, le nombre choisi est 2 218) ; − examiner l’élément qui contient le 2 218e dollar, soit le 4e ; ensuite celui qui contient le 10 872e dollar (2 218 + 8 654), soit le 7e, et ainsi de suite.

Download PDF sample

Rated 4.21 of 5 – based on 13 votes